titregenredate
PaysanPaysan
performance agricole2025
Monsieur l'ArbitreMonsieur l'Arbitre
documentaire chorégraphique2024
PlagiatPlagiat
performance documentaire2023
La vie secrète des vieuxLa vie secrète des vieux
pièce à obsolescence relative2023
Pur-SangPur-Sang
spectacle équestre2022
L.B.O. - Centre d'art à l'EHPAD de Saint-BaldophL.B.O. - Centre d'art à l'EHPAD de Saint-Baldoph
centre d'art2021
Gardien PartyGardien Party
performance2021
Renault 12Renault 12
film2020
Boule à neigeBoule à neige
performance documentaire2020
L'Acteur fragileL'Acteur fragile
performance2020
Ce que la vie fait à la politiqueCe que la vie fait à la politique
performance2019
Duras & PlatiniDuras & Platini
performance2019
La DisputeLa Dispute
performance documentaire2019
C’est la vieC’est la vie
performance documentaire2017
STADIUMSTADIUM
performance documentaire2017
Conversation avec Alain CavalierConversation avec Alain Cavalier
performance2017
PrisonPrison
performance carcérale2016
Corps de balletCorps de ballet
film/installation2016
Moi, Corinne DadatMoi, Corinne Dadat
performance documentaire2015
Les gagnantsLes gagnants
performance2015
Cultiver l'échecCultiver l'échec
performance2014
Finir en beautéFinir en beauté
performance documentaire2014
Corps de balletCorps de ballet
édition2014
SheepSheep
pièce chorégraphique2012
Mourir sur FacebookMourir sur Facebook
pièce virtuelle pour adolescents2011
A l'abri de rienA l'abri de rien
pièce de théâtre2010
Les gagnants (2015)
image du projet

Avec 12 jeunes de la PJJ (Tandem Douai/Arras)

Je suis un poème

On vient d’un quartier sensible.
On vient d’une zone sensible.
C’est ça le problème, c’est qu’on est trop sensibles.
On a trop de sensibilité.
Moi je suis trop ému tellement je suis sensible alors des fois ça déborde.
Je suis à fleur de peau, je suis sensible mais les gens le remarquent pas,
Ils croient que je suis violent, mais c’est pas ça le problème, Le problème c’est que je suis trop sensible, et quand on est trop sensible
On n’est pas adapté pour la société, moi j’ai trop de sentiments, trop d’émotions,
Quand je vois ces immeubles-là, ça me touche, ces mobylettes pourries qui tournent dans le quartier, ces parkings avec des voitures cramées, ça me touche, c’est trop beau.
Les sirènes des pompiers quand ça se mélange avec les sirènes du SAMU et les crissements de pneu de CRS, ça donne des accords trop beaux, c’est trop émouvant. Et moi. Mais moi chu un poème, ça se voit pas mais chu un poème.
Regardez ma gueule de poème.
Ça change des poèmes un peu chiants.
Moi chu un poème vivant.